Arnaud Upinsky
Arnaud Upinsky

upinsky_656565_01

Sauvons Versailles

Arnaud Upinsky

jesus_image_01

fabriceaguillon_400

epopee_western

nouvellefrance

charles_bonneville

sttitebellefourche

andreperreault  

carmenhumphrey

marc_pembroke_400  

oldstylers_copie  

chretiensmagazine   

guybertrand  

linda_b._mullally_400
Yvon Labbé
Recherche
jean_cara_1111
Feuilleton Ida G.-Lebel (Mauricie, mon pays, mes amours)
ida
mokuenko
ARNAUD UPINSKY :
Publié par verbe le 08/09/2014 15:30:00 (1786 lectures) Articles du même auteur

versailles_11116896Versailles, clef de l’Art et de la Politiqueversailles_44_01
 "MISE À MORT" DE PÉGARD
DEVANT LA TOMBE DE LE NÔTRE
 


 

 JOURNAL QUÉBEC PRESSE

VERSAILLES — Le mardi 9 septembre 2014

 Par

 versailles_36111e2  Arnaud-Aaron UPINSKY 

http://coordination-defense-de-versailles.info

 Communiqué de presse émis le 7 septembre 2014
Coordination Défense de Versailles


 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

NDLR: ce texte n'implique que son auteur.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Versailles, clef de l’Art et de la Politique

 

À VERSAILLES, LA MISE À MORT DE C. PÉGARD DEVANT LA TOMBE DE LE NÔTRE, SCÉNARISE CELLE DU PRÉSIDENT PAR LE LIVRE ASSASSSIN DE SON EX-MENTOR !

 

 

versailles_6_333001_400L’art est la grille de lecture symbolique sans faille d’une société, de ses valeurs et de sa politique, comme n’a cessé de le révéler la CDV depuis 2008.

 

En cette rentrée politique 2014, la coïncidence entre l’exposition du vide, du sud-coréen-new-yorkais Lee Ufan, et la révélation du vide politique du Président, dans le livre assassin de V. Trierweiler, apporte la plus éclatante illustration de cette grille de lecture art-politique dans le symbole de « La tombe hommage à André Le Nôtre » de Lee Ufan, massacrant à mort le chef d’oeuvre du Bosquet des Bains d’Apollon.

 

 

I— Versailles, à nouveau livré à la barbarie

de l’art new-yorkais.

 

 

 

versailles_6444_002_400Rochers difformes, ferrailles en inox et bois de rien, disposés à tout va pour porter atteinte à l’harmonie sans égale des plus beaux jardins du monde ;

 

plaques en tôles visant à fragmenter la grande perspective ; rond de pierres débilitant ;

 

tous objets disposés pour choquer, déboussoler et démoraliser, les visiteurs : telle est la dernière exposition de dérision - véritable insulte à l’art, à l’intelligence, au respect dû aux touristes et à la France - dont C. Pégard a osé dire pompeusement :

 

« Il nous a semblé juste que Lee Ufan apporte à Versailles cette vision (sic) moins déconcertante qu’on ne croit et nous entraine dans sa poésie silencieuse et envoûtante (sic). » Qu’elle peut « nous entrainer loin… jusqu’à théoriser le vide. »

 

Se rend-elle vraiment compte des énormités qu’elle martèle ainsi ?

 

 

II— Versailles vengé, Pégard en fuite.

 

 

versailles_64111jpg_400Aucun Président du château n’avait plus jamais osé venir aux Amis de Versailles depuis que J.-J. Aillagon avait été hué, en 2007, pour vouloir introduire l’art new-yorkais à Versailles.

Photo: Buste de Louis-X1V

 

Mais à l’Assemblée générale du 14 juin 2014, C. Pégard, toute émoustillée d’être invitée par R. de l’Espée, s’est soudain entendu dire : « Vous n’êtes pas la bienvenue aux Amis de Versailles ! » - « Pourquoi ? », demanda-t-elle, surprise.

 

« A cause des expositions du vide de Lee Ufan, de sa tombe de Le Nôtre. »

 

 

versailles_6876_400A ces mots, elle devint blême, incapable de se justifier, elle qui avait tant vanté par écrit de loin la « poésie silencieuse et envoûtante » de Lee Ufan, sans jamais répondre oralement en face !

 

Photo: Catherine Pégard, à la Galerie des glaces de Versailles. 

 

 

Comme frappée par la foudre, aux yeux de tous, morte de honte, elle prit alors les jambes à son cou sans un mot, quittant la salle de l’Orangerie en un instant !

 

Tel est l’aveu le plus cinglant, à chaud, de C. Pégard qu’elle sait combien la politique de saccage de Versailles est un crime de Haute trahison de l’Art et de l’hégémonie culturelle de la France !

 

III— L’autre atteinte de C. Pégard

à la sauvegarde du bosquet d’Apollon !

 

 

 

versailles_111111111111_400Il y a aussi le saccage du Théâtre d’eau en cours ! Dans le bosquet d’Apollon, outragé par la « tombe Le Nôtre », Didier Rykner de la Tribune de l’Art jette aussi l’alarme sur le grave péril de l’envoi des sculptures des Bains d’Apollon à Arras, puis à Abu Dhabi, par C. Pégard !

( http://www.latribunedelart.com/des-sp ... sport-des-bains-d-apollon )

 

 

 

 

Conclusion : Aujourd’hui, enfin, par les mérites de la trahison vengeresse de son ex-mentor féminin, les Français découvrent atterrés :

 

1— le vide politique abyssal du Président marionnette qui les conduit à la ruine ;

 

2— la coquille vide des Institutions, censées assurer leur prospérité ;

 

3— la vacuité trompeuse d’un système électoral démagogique portant au Pouvoir le moins capable de les mener au succès.

 

 

La CDV (Coordination Défense de Versailles) rappelle donc : que la grille de lecture de Versailles, clef de l’Art et de la Politique, avait déjà révélé le « secret » du vide politique du livre intime de V. Trierweiler ! Que surtout le « néant », le « mensonge », la « trahison », imputés au seul Président - qu’elle a porté au Pouvoir en 2012 - sont bien ceux de ce Régime en faillite dont F. Hollande apparaît aujourd’hui comme le produit le plus « normal » !

 

Régime dont justement, en 2013, la « Scénarisation de Penone a préfiguré la mort » (cf. Communiqué 13 juin 2013). C’est ainsi que le saccage artistique du patrimoine de Versailles est à l’image même de la destruction politique de la France !

 

Les Français doivent enfin comprendre que la seule solution, pour sortir de l’impasse de ce Régime mortifère, est à rechercher dans ce fabuleux patrimoine des Valeurs qui ont permis de faire de Versailles le chef d’oeuvre le plus admiré, et de la France la première puissance mondiale !

------------------------------- 

© Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles
Contact presse : courrierposte@orange.fr et tel : 06 01 76 20 79 

Site : coordination-defense-de-versailles.info

 

 

 

versailles_3116_02_01Arnaud Upinsky, Président de l’AIRAMA (photo).

 

 Il est écrivain, Président fondateur de l’Union Nationale des      Ecrivains de France,

Mathématicien,

Épistémologue,

Titulaire d’une chaire d’épistémologiste en 1998,

—Linguiste, expert en systèmes informatiques,

Historien des sciences,

Docteur en philosophie politique,

Auteur de livres et d’articles de référence.

Selon l’expression consacrée, il est de l’intelligentsia française. 

 

 

 

 

ALLEZ SUR:

 

 http://journalquebecpresse.org/module ... ytopic=40&storynum=25

 

Contact presse : courrierposte@orange.fr et tél. : 06 01 76 20 79 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

COMPLÉMENT D'INFORMATION:

    DOSSIER

COORDINATION DÉFENSE

DE VERSAILLES 

—© Par Arnaud Upinsky—

 

 

LA RÉVÉLATION DE L’ANNÉE LE NÔTRE 2013 :
LE SECRET D’ÉTAT DE « LA RÉPUBLIQUE IDÉALE DU ROI SOLEIL » !


Versailles, clef de l’Art et de la Politique

André Le Nôtre

LA RÉVÉLATION DE L’ANNÉE
LE NÔTRE 2013 :

LE SECRET D’ÉTAT

DE « LA RÉPUBLIQUE IDÉALE DU ROI SOLEIL » !

« Je vous le dis, s’ils se taisent, les pierres crieront » (Lc 19, 40)

 

 

I. Versailles :

Code de la Légitimité Politique

 

 

 

 

 

Versailles

 

Telle est la prodigieuse grille de lecture symbolique à laquelle conduit l’élucidation du massacre de l’année Le Nôtre 2013, par l’État, en nous livrant le secret partagé des « jardins d’Apollon » de Le Nôtre, qui n’a jamais écrit, et du Roi, qui l’a écrit, au fil de la résolution de l’affaire criminelle la mieux cachée se révélant, pas à pas, en faisant litière de la fausse clef ésotérique de Versailles forgée par la Révolution.

 

 

Bassin d'Apollon, Versailles

 

II. La République Idéale du Roi-Soleil

 

Derrière la mise en scène de la Mort des Jardins de Le Nôtre par les arbres de Penone, voulue par C. Pégard — en Haine de la Beauté, du Bon goût, du Savoir vivre et de l’Élégance, à la française – (cf. Communiqué CDV du 13 juin 2013), c’est le fil d’Ariane symbolique reliant l’Art des jardins et l’Art de la politique, qui se révèle en premier. Dès lors tout s’enchaîne : la clef politique de l’art des jardins d’Apollon de Le Nôtre, « droit et vrai » selon Saint Simon ; la clef esthétique de la « République idéale du Roi-Soleil », seul artiste-roi de l’histoire ; et, en résultant, le Code scientifique des « valeurs » ébranlant la « République » et le Monde, qui nous livre la clef symbolique de la légitimité politique, de l’usurpation du Pouvoir en France et de sa Reconquête.

 

 

 Penone Versailles

 

 

 

III. Le Secret d’État de l’a-République démasqué

par sa haine du Beau.

 

 

2013, année Le Nôtre
 
 

L’ancien Président du Château, Aillagon l’a avoué : deux siècles après la Révolution, le monde entier persiste à voir, en Versailles, le « Tabernacle de la Royauté » dépositaire des valeurs de la France et, en la Royauté, le pouvoir absolu du Beau, du Vrai et du Bien, devise de la Civilisation européenne héritée des Grecs.

 

 

En 2013, la fascination de Versailles est donc toujours celle de la Magnificence du gouvernement de l’Intelligence du Roi-Soleil rayonnant par les Beaux-arts pour donner de la Grandeur à toute chose. Révéler le secret de la fascination du Pouvoir de Magnificence de Versailles (l’« Hypersoftpower » du Beau à la française !), par le Monde entier, et, à l’inverse, de la Haine de cette Gloire et de cette Beauté par l’État, ce serait devoir livrer l’origine de cette trahison de la France : le décret du 14 août 1792, de Vandalisme de l’Art, et le serment de haine à la Royauté, légiférant au nom de la devise guillotine de la 1ère République terroriste de l’Histoire du monde – Liberté, Égalité, Fraternité – gravée à coup de crosses sur les façades de ses lieux d’usurpation symbolique. Devise de façade révélant aussitôt son vrai sens à ses fruits, en proclamant en toute trahison des serments jurés de 1789 : La Liberté, c’est le vandalisme ; l’Égalité, la guillotine ; la Fraternité, la Terreur !

 

 

Hotel Dieu, Paris

 

 

 

Le révéler, ce serait avouer que la « République » en place n’est pas tant l’ennemie de la Royauté que des valeurs suprêmes de la France et de la Civilisation européenne ; révéler ainsi son illégitimité et son usurpation ; prouver qu’elle est l’ennemi juré du Bien commun et comme telle littéralement : a-République ! 

 

Telle est la raison d’État du Massacre de l’année le Nôtre 2013, de l’occultation de son message politique et de son épitaphe religieuse par l’exposition « Le Nôtre en perspectives » !

 

 

 affiche « Le Nôtre  en perspectives »

 

IV. Le grand échiquier « géopolitique »

de la Guerre de civilisation déclarée

à Versailles en 2008 :

 

1.    Deux systèmes de « valeurs » symboliques se disputent actuellement l’hégémonie du monde, à l’image du « jardin à la française » et du « jardin à l’anglaise », dans un combat à mort opposant deux devises ennemies : celle des Lumières du modèle européen (Beauté, Vérité, Bienfait) dont la France est l’Emblème depuis quatre siècles, et celle du Virus terrorisme « libéral » anglo-saxon (Liberté, Égalité, Fraternité ou la Mort ) faisant depuis l’inverse de ce que dit chacun de ses mots.

 

2.   C’est en France que doit se jouer la bataille décisive des valeurs et de la reconquête du Pouvoir, depuis que le vandalisme de l’Art, décrété par la « République » terroriste de 1792 – née du viol de la Constitution de 1791 et orchestrée par l’anglais William Pitt – a institué la destruction des symboles comme « processus d’exclusion politique » réservant le pouvoir à un clan de profiteurs « inféodé à l’étranger » (De Gaulle) et non pas à sa légitime Représentation.

 

3.   Ce n’est que par la destruction d’un des deux systèmes que peut s’achever cette guerre à mort !

 

 

V. Dès lors, le plan de bataille s’impose

 

 

Versailles
C’est par la destruction du Virus sémantique paralysant la pensée que nous allons gagner cette guerre de Civilisation dont la France détient l’atout décisif.

 

 

C’est dans l’Emblème de Versailles – recélant le Code souverain de la légitimité – que réside l’arme absolue du Pouvoir de Magnificence du Bien commun et de Reconquête de notre Liberté. C’est en nommant et en rendant visible ce Virus d’aveuglement – sa malfaisance en toute chose : Art, École, Justice, Politique, etc.–, que nous allons le détruire. En commençant par démasquer le double jeu du Pouvoir.

 

 

Se cacher derrière la Magnificence symbolique de Versailles pour se prévaloir de sa légitimité à l’Étranger ; en tirer avantages et privilèges en France ; et – suprême perfidie – s’en servir pour en diffamer le « Symbole ». Voila pourquoi, d’une main de l’État, le Conservateur B. Saule, travaille à la préservation matérielle de Versailles, alors que de l’autre, C. Pégard Préside à sa destruction morale pour empêcher que ses Valeurs ne reviennent au Pouvoir !

 

 

VI. La Réconciliation des Français avec leur Histoire

 

 

C’est seulement par ce Rétablissement de l’Intelligence et des vraies Valeurs civilisatrices des Beaux-Arts que, forts de cette libération de leurs chaînes, retrouvant leur dignité perdue avec la plénitude de leurs symboles, les Français, montreront qu’en France, comme ailleurs, aucun système d’oppression et d’imposture ne saurait durer éternellement ; que l’on ne peut à perpétuité y écraser et tromper l’Esprit, au nom du Virus guillotine...

 

« Liberté, Égalité, Fraternité, ou la Mort » ;

 

que la Victoire du Modèle français est là. Dans le triomphe retrouvé des authentiques valeurs de Beauté, de Vérité et de Bienfait, régies par la Droite Raison et la Divine Harmonie, dont les Jardins Le Nôtre sont la plus sublime expression manifestant l’immortalité du Miracle Grec, mère des Sciences, des Arts et de la Politique !

 

 

 Virus guillotine « Liberté, Égalité, Fraternité, ou la Mort »

 

 

 

VII. Le moment est venu de rompre le nœud gordien de ce Virus de servitude en proclamant notre Légitimité.

 

 

Le plan du jardin de Versailles
En affirmant, dans sa République Idéale, que « L’idée de Bien est la cause de tout ce qu’il y a de droit et de beau en toute chose » Platon consacre la « République idéale du Roi Soleil » comme idéal incarné du Bien commun et de la vraie République. Le temps de l’humiliation et de la trahison d’État est révolu ! Seuls ceux qui se réclament des valeurs de la France et de la Civilisation héritée des Grecs, ont désormais le droit de dire, non plus seulement : « Nous sommes la Civilisation ! », « Nous sommes la France ! », mais surtout, à la face des usurpateurs du mot : « Nous sommes la République », « Nous sommes la Légitimité ! » enfin retrouvée !

 

 

 

Vue à vol d'oiseau des jardins de Versailles

Vue cavalière des jardins de Versailles, XIXe siècle

 

Il n’est plus acceptable que ce soient les ennemis des Valeurs de la France qui assurent son Gouvernement, pas plus que les ennemis des Valeurs de Versailles, sa Direction

 

Seuls ceux qui représentent les Valeurs de la Franceet non pas ceux qui font semblant de l’aimeront le droit de la représenter ! Ce combat du BEAU, contre le Virus de la servitude, de la Civilisation contre la Barbarie de la laideur, c’est le combat de l’Intelligence contre la plus grande mystification intellectuelle de tous les temps !

 

© Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles.

 

 

 

 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -


Autres articles
16/01/2017 23:50:00 - Devoir
02/11/2016 16:30:00 -
02/07/2016 16:00:00 -
23/11/2015 16:35:29 - ATTENTATS DE PARIS: signe des temps
23/11/2015 15:59:14 -
07/11/2015 20:31:21 - LA SURVIE DES REVUES CULTURELLES
22/10/2015 16:51:36 -
18/10/2015 18:57:44 -
10/10/2015 17:17:21 - TROUPE CARAVANE: 35 ANS DE FONDATION
06/10/2015 15:20:00 -
22/09/2015 18:13:56 -
03/09/2015 19:20:00 -
03/09/2015 11:20:00 -
09/08/2015 17:15:06 -
27/07/2015 15:16:56 -
13/07/2015 15:30:54 -
03/07/2015 14:40:00 -
14/06/2015 13:06:34 -
12/06/2015 13:23:08 -
04/06/2015 21:50:54 -
04/06/2015 18:01:12 - MORT DE ''MONSIEUR'' JACQUES PARIZEAU
02/06/2015 23:30:00 -
02/06/2015 18:15:05 -
31/05/2015 15:08:18 -
30/05/2015 18:30:13 -

Pour lire l'évangile du jour, cliquez
ICI

DOSSIERS DE PRESSE

dossier_de_presse_01  
 
frederickmanns  
 
jesus_01
 
dossier_chaud_dieu_parle_copie 

lucie_01
zzzzzmichel_cloutier2_400

 

MICHEL CLOUTIER

contactez-le par courriel :
journalquebecpresse@gmail.com
 
 resiac
 
 martine_resiac_
 
 decl.indep_02

colettecoulombeimagefinal

doucetteimage

marie 032
 

L'art de l'organisation par Nathalie Bureau
fabienneguerrero002_120  

 

Carnets de chasse de Annie Perreault
Annie_perreault  

 

Lecteurs, lectrices du journal
Livres de Michel Cloutier
michelbiblio
michelbiblio
 
lamaisonsaintmichelimage  
 
courrielimage_copie